+00 33 (0)6 15 77 67 57 / +00 33 (0)6 84 96 58 26 | contact@escapadeuche.com

Les parcs naturels nationaux et régionaux

Dans les Alpes Maritimes (06)

 

 

Les préalpes d’Azur

Entre la Côte d’Azur et les hautes montagnes du Mercantour, ce territoire classé Parc Naturel Régional de moyennes montagnes, composé de gorges, de forêts et de vallées agricoles est l’un des territoires de France les plus riches en biodiversité : le croisement des influences méditerranéennes et alpines sur un territoire préservé le rend exceptionnel.
Il accueille de nombreuses espèces rares, voire endémiques tels que le circaète Jean le Blanc et avec plus de 2000 espèces végétales, les Préalpes d’Azur abritent le tiers de la flore présente en France, dont 65 espèces végétales protégées aux niveaux national ou régional.
L’activité agro-pastorale extensive qui subsiste sur ce territoire est favorable au maintien de cette biodiversité exceptionnelle mais également à la préservation de paysages remarquables des plaines et plateaux.
Gourdon, classé l’un des plus beaux villages de France, Vence, Tourettes sur Loup, la cité des violettes, la grotte et les gorges de Saint Vallier de Thiey, la grotte de la Beaume obscure, Grasse, la cité des parfums, le plateau de Caussols et la route Napoléon en composent les hauts-lieux à visiter.

www.pnr-prealpesdazur.fr

 

Dans le Var (83)

 

 

Le Verdon

Frontière naturelle entre le département du Var et celui des Alpes-de-Haute-Provence, la rivière du Verdon jaillit à l’orée du Parc National du Mercantour pour finir sa course dans le lac de Sainte Croix. D’une longueur totale de 170 km, il tire son nom de la couleur émeraude de ses eaux. Après Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), il s’engage sur 30 km, dans une profonde entaille appelée couramment le Grand Canyon du Verdon. Cette entaille gigantesque dont la profondeur varie entre 250 et 750 mètres, résulte du fantastique travail d’érosion du Verdon sur les plateaux calcaires de Provence.
Les Gorges du Verdon, Parc Naturel Régional, bénéficient du label Grand Site de France : elles sont considérées comme le plus beau canyon d’Europe. Arpenté par des visiteurs du monde entier, le Verdon est devenu un site naturel protégé en 1990.
Le Verdon est aussi une région de villages comme Valensole, Riez, le très haut perché Aiguines, le pittoresque Bauduen, Castellane et son roc, Moustiers Sainte Marie… des lieux typiques et des paysages inoubliables. Ses gorges millénaires, le lac de Sainte Croix et le sauvage lac d’Esparron, les champs de lavande du plateau de Valensole jalonneront votre parcours.
Deux itinéraires routiers permettent de visiter les Gorges du Verdon, l’un par la rive droite, au nord, allant de Castellane à Moustiers-Sainte-Marie, par la route D 952, et l´autre par la rive gauche, au sud, allant d´Aiguines à Castellane, par la D 71, D 90 et D 995.
Quelques panoramas et belvédères parmi d’autres :

  • Le Point Sublime, l’un des plus beaux sur les Gorges. Il se trouve sur la rive droite, en dessous du village de Rougon.
  • Les balcons de la Mesclia dont plusieurs belvédères permettent d’apprécier le Verdon. A cet endroit, les gorges mesurent 250 mètres de haut.
  • Le Pont de l’Artuby qui prend son nom de la rivière qui se jette dans le Verdon. Il enjambe les gorges et son cadre est privilégié pour le saut à l’élastique.
  • Le tunnel du Fayet qui permet des points de vue sur le Verdon, grâce à des ouvertures aménagées. L’Auberge des Cavaliers à l’hôtel du Grand Canyon permet une vue à partir de ses terrasses en accès libre.

www.parcduverdon.fr

 

Dans les Bouches du Rhône (13)

 

 

Les Alpilles

Le Parc Naturel Régional des Alpilles s’étend sur un territoire sculpté par la nature et façonné par les hommes. Ses paysages doivent autant aux forces profondes de la terre qu’au travail de ceux qui, au fil des siècles, ont défriché les bois, fait surgir les villages, planté la vigne et l’olivier, creusé la montagne et labouré la terre…
Bloc calcaire escarpé de 30 kilomètres de long sur plus de 10 kilomètres de large, le massif des Alpilles est une chaîne résultant du soulèvement des Pyrénées puis de celui des Alpes. Référence géologique, les sédiments, conséquences de ce phénomène, ont donné leur nom à une roche et au site dans lequel elle a été découverte en 1821 : la bauxite et les Baux.
Les Alpilles arlésiennes, qui correspondent au sud de ce petit massif, commencent à partir du monastère de Montmajour, bâti sur un îlot surplombant une plaine marécageuse asséchée à plusieurs reprises de l’époque romaine au XIXème siècle. Elles longent du nord à l’est, les villages de Fontvieille, avec le moulin de Daudet, du Paradou, de Maussane-les-Alpilles et de Mouriès.
Les Baux-de-Provence, Eygalières, Eyguières, Saint-Rémy-de-Provence participent aux villages de renom du pays.

www.parc-alpilles.fr

Les calanques de Cassis

Premier parc national péri-urbain d’Europe, les calanques situées aux portes de Marseille, étendent leur périmètre sur trois communes : Marseille, Cassis et La Ciotat.
Cet espace constitue environ 43 500 hectares marins et 8 500 hectares terrestres dont la plus haute falaise maritime d’Europe : le cap Canaille devançant de ses 363m les falaises d’Etretat.
La richesse des Calanques réside dans :

  • son extraordinaire héritage environnemental et culturel. Ce patrimoine est d’abord visible dans les paysages spectaculaires sculptés dans les falaises calcaires, les criques et les îlots.
  • un lieu remarquable de protection de la faune et de la flore endémique du littoral provençal ou en voie de disparition.
  • son patrimoine historique : on sait que les Calanques ont été habitées depuis la Préhistoire. En témoigne la célèbre grotte Cosquer, à l’accès immergé, où ont été retrouvées de nombreuses et exceptionnelles peintures rupestres de -37000 à -19000 ans.
  • son patrimoine culturel laissé par les habitants des Calanques qui prend surtout la forme des cabanons qui bordent le rivage. Ces maisonnettes typiques servent de lieux de villégiature à de nombreux habitants de la région et venir s’y reposer constitue une véritable tradition.

Une magnifique route, la D141 dite « route des Crêtes », relie Cassis à la Ciotat en s’approchant du bord de la falaise. Plusieurs belvédères y sont aménagés. Attention cette route peut être interdite d’accès pour risques d’incendie les jours de grandes chaleurs et de vents violents. Se renseigner à l’Office National des Forêts ou à l’office de tourisme de Cassis.

www.calanques-parcnational.fr

La Camargue

Parc Naturel Régional, la Camargue, vaste zone humide de 40 000 hectares située dans le delta du Rhône, est un haut lieu de la culture provençale et un espace original de grande qualité : richesse biologique, diversité de la faune et de la flore, variété des paysages, spécificité des activités agricoles…
Véritable île, seuls cinq ponts et un bac la relient au Languedoc et au reste de la Provence.
Sa nature préservée offre un paysage particulier fait de zones marécageuses, de salins et de lagunes côtières mais aussi d’espaces cultivés (céréales, maraîchages, rizières). Les traditions camarguaises reposent essentiellement sur cette nature et avec les animaux qui la composent : chevaux, taureaux et oiseaux de toutes sortes tels que les emblématiques flamands roses.
En raison des risques d’inondation, son habitat est clairsemé, constitué principalement de mas et de quelques villages pour la plupart très anciens, bâtis sur des buttes artificielles datant généralement de l’époque romaine. Pendant longtemps, de l’époque grecque au XVIIIème siècle, les Arlésiens y construisent des tours pour contrôler le commerce et les navires remontant les bras du Rhône. Arles, les Salins de Giraud, les Saintes Maries de la Mer en font les destinations privilégiées.

www.parc-camargue.fr

 

 Dans le Vaucluse (84)

 

 

Le Lubéron

Le Lubéron est avant tout un massif à la végétation luxuriante, à la faune exceptionnelle, qui lui valent d’être Parc Naturel Régional, un territoire remarquable par la richesse et la diversité de ses milieux naturels, de son patrimoine bâti et de ses paysages. C’est aussi une terre de vins, la patrie des « bories », cabanes de pierres sèches faisant office d’habitation, de grange, d’étable aux agriculteurs et éleveurs des XVIIIème et XIXème siècles.
Visiter le Luberon, c’est s’arrêter dans ses villages classés « Plus beaux villages de France » : Gordes, Lourmarin, Lacoste ou Roussilllon et ses falaises d’ocre, Ménerbes, le village de la truffe. C’est rester sans voix devant ses sites grandioses : le Colorado Provençal, Oppèdes le Vieux…
Le Luberon, c’est aussi une terre d’artistes : Albert Camus, Henri Bosco, Paul Signac, Louis Montagné, Camille Corot, Nicolas de Stael, François Nourrissier, et où résident aujourd’hui Jean Lacouture, Peter Mayle…

www.parcduluberon.fr