+00 33 (0)6 15 77 67 57 / +00 33 (0)6 84 96 58 26 | contact@escapadeuche.com

Les plus beaux villages

Dans les Alpes Maritimes (06)

Eze

Eze est un village perché surplombant la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat. C’est en arrivant de la Turbie que l’on peut le mieux admirer son piton rocheux et son clocher ocre du XVIIIème siècle qui pointe à flanc de colline.

Dès l’entrée du village, une double porte fortifiée du XIVème siècle ouvrant sur le vieux village, les ruelles étroites, les maisons atypiques et la chapelle des Pénitents-Blancs nous plonge dans une atmosphère médiévale.

Le joyau du village est le panorama qu’il propose du jardin botanique situé au plus haut du village. Ce jardin exotique permet de se promener au sein d’une végétation luxuriante jalonnée par des sculptures de Jean-Philippe Richard. Si vous grimpez jusqu’au sommet de la terrasse, la vue y sera encore plus extraordinaire et vous pourrez également y admirer quelques vestiges de l’ancienne forteresse.

Avant de repartir et si Grasse est une étape trop lointaine sur votre parcours, n’hésitez pas à humer ici les fragrances de cette contrée : deux parfumeurs de la capitale des parfums, Fragonard et Galimard, ont leur boutique au bas du village, annexe à l’usine historique de Grasse. La visite, gratuite, y est instructive et les produits présentés, pléthoriques.

www.eze-tourisme.com

Gourdon

Sur les hauteurs de Grasse, le village de Gourdon, véritable forteresse médiévale, est perché en nid d’aigle au sommet d’une falaise vertigineuse, à 760 m d’altitude.

Classé parmi les plus beaux villages de France, Gourdon se compose d’anciennes maisons en pierre très bien restaurées massées derrière un imposant château entouré de jardins dessinés par Le Nôtre.

Le panorama depuis la place Victoria (face à l’office du tourisme) y est magique par temps dégagé : surplombant les verdoyantes gorges du loup, on embrasse 80 km de Côte dévoilant la Méditerranée, de Nice à Théoule !

Sur la route des saveurs et des senteurs, ce village animé par les artisans a gardé un charme authentique avec son église romane du XIIème siècle.

www.tourisme-gourdon.com

Mougins

Situé à 260m au-dessus du niveau de la mer, le vieux village jouit d’un panorama grandiose sur Cannes et les Iles de Lérins, Mandelieu, Grasse et les Préalpes. Mougins se visite au détour de ses étroites ruelles enroulées en colimaçon, témoins de la géométrie des fortifications disparues (seule la porte des Sarrazins subsiste).

Sa renommée de ville des arts lui parviendra au XXème siècle, avec des artistes prestigieux arrivant de Provence tels que Picasso, Picabia, Paul Eluard, Jean Cocteau, Man Ray, Edith Piaf, Fernand Léger et bien d’autres ont laissé leurs empreintes. Plus de 30 galeries et ateliers d’art et un Musée d’Art Classique présentant une collection exceptionnelle de photographies des plus grands maîtres du 8ème Art sont à découvrir au fil des ruelles.

Ville des fleurs, ville des arts, Mougins est aussi la ville de la gastronomie. Mougins est labellisé « Ville et Métiers d’Art » au titre de la Gastronomie, une première en France ! Une renommée internationale acquise au fil des tables prestigieuses, des étapes de charme et plus de 40 restaurants.

Les Étoiles de Mougins, Festival international de la Gastronomie créé en 2006 en est la parfaite illustration. Il s’impose aujourd’hui comme une référence dans le paysage gastronomique mondial : durant trois jours en septembre, le village se métamorphose en un vaste théâtre du goût à ciel ouvert et accueille les plus grands chefs étoilés du monde venus partager avec le grand public l’amour de leur métier.

www.mougins.fr/tourisme.

Saint Paul de Vence

En s’approchant de St Paul, sa cité fortifiée se dégage sur son rocher. Saint Paul de Vence, l’un des villages les plus visités en France est en grande partie piéton.

Ses remparts et ses portes fortifiées des XIVème et XVIème siècles rappellent que Saint-Paul fut une importante place forte frontalière. Elevés sur ordre de François 1er, ils sont demeurés intacts depuis leur construction.
Votre balade débutera sur le boulodrome à l’entrée du village, place mythique bordée de platanes centenaires où de célèbres acteurs comme Yves Montand, Lino Ventura ou Roger Moore ont joué des parties de pétanques disputées. Elle est bordée par la célèbre Colombe d’Or, hôtel qui accueillit les plus grands artistes du XXème siècle (Matisse, Chagall, Picasso, Braque, Léger, Folon…). Vous atteindrez la place de l’église par la rue principale (rue Grande) qui traverse le village de part en part avec pour décor des maisons des XVIème et XVIIème siècles, des ateliers d’artistes, des galeries d’art et des boutiques d’artisans.
Située au plus haut du village, sur la place de l’église, les monuments emblématiques de Saint-Paul sont à découvrir : l’ancien donjon du château, devenu la mairie de Saint-Paul, l’église de la Conversion de Saint-Paul construite entre le XIVème et le XVIème siècle ainsi que la chapelle des Pénitents Blancs décorée par l’artiste Jean-Michel Folon.

Depuis les remparts, une très belle vue sur les Alpes, la mer et les maisons de Saint Paul de Vence s’offre au visiteur.  Au nord-ouest de St-Paul, la fondation Maeght est également à visiter pour les amateurs d’art moderne.

www.saint-pauldevence.com

Villefranche sur Mer

Dès votre arrivée, Villefranche-sur-Mer offre un panorama à couper le souffle. Sa situation au pied d’un vaste amphithéâtre rocheux face à la célèbre baie à laquelle la ville a donné son nom et la variété des couleurs des façades en ont fait la ville des peintres et des artistes. Le charme de Villefranche est également dû à la douceur de son climat, à l’exubérance de sa végétation remarquable, à son port de pêche au ras de l’eau où le promeneur peut aussi apprécier une flottille de petits bateaux de plaisance.

Les monuments emblématiques du site sont :

La Citadelle du XVIème siècle, classée monument historique, forteresse à bastions qui fut construite afin d’éviter les invasions telles le débarquement du pirate Barbe-Rouge et ses 110 galères turques en 1543 brûlant et détruisant tout sur leur chemin. Le Bâtiment abrite aujourd’hui quatre musées.

La Rue Obscure, rue couverte classée du XIVème siècle, lieu magique qui révèle l’atmosphère médiévale de Villefranche. D’une longueur de 130m, située le long du premier rempart, cette rue formait la continuité du chemin de ronde des soldats leur permettant de circuler à l’abri et d’accéder à la ville par ses 4 portes. Aujourd’hui, seul le «Portail Robert » demeure.

L’église Saint-Michel de style baroque (XVIIIème siècle) située au cœur de la ville, abrite l’un des orgues les plus anciens des Alpes-Maritimes (1790), ce chef-d’œuvre de la production française, classé.

La chapelle Saint-Pierre du XVIe siècle, chapelle des pêcheurs utilisée en 1957 comme remise à  filets. Jean Cocteau y a alors conçu et réalisé un décor peint qui recouvre toute sa surface intérieure et la façade. C’est la première chapelle peinte par Cocteau.

Le Port-Royal de la Darse est un port naturel fortifié par les ducs de Savoie à partir de 1550. Dès 1730, le phare, la cale sèche, l’arsenal et la forge furent construits. Puis à partir de 1770, la prison, la corderie et la caserne des officiers s’ajoutèrent. Classé Monument Historique en 1990, c’est un port de plaisance aujourd’hui.

Villefranche sur Mer est devenu l’un des ports touristiques principaux de la Côte d’Azur : sa baie, reconnue par sa beauté, accueille bon nombre de bateaux de croisière.

www.villefranche-sur-mer.fr/tourisme

 

 

Dans le Var (83)

 

 

Gassin

Implanté au sommet d’une colline escarpée, le village de Gassin offre un exceptionnel point de vue circulaire sur les Maures, le Golfe de Saint-Tropez et au-delà les îles d’Or, à l’aplomb d’un paysage pittoresque de vignobles et de forêts.

Le village est un panorama à lui seul, juché telle une vigie sur la presqu’île de Saint-Tropez. Depuis la table d’orientation, à l’entrée du village, la vue s’impose à plus de 180 degrés : du golfe de Saint-Tropez jusqu’au Massif de l’Estérel et les Alpes en arrière-plan. De l’autre côté, Place deï Barri, la perspective se prolonge sur la baie de Cavalaire et les îles d’Or.

Les petites ruelles pavées de Gassin, les porches en Serpentine, les maisons de pierres aux façades fleuries en abondance, la place deï Barri ombragée par les micocouliers centenaires, les terrasses des restaurants en balcon sur les vignobles font le charme de ce « plus beaux villages de France ». C’est dans les rues pittoresques du village qu’il faudra vous attarder pour expérimenter leur particularité : la plus haute Rue de la Tasco, la rue réputée la plus étroite du monde, l’Androuno (une personne à la fois et mince s’il vous plaît !), la plus en pente, rue Rompe Cul.

En repartant direction Ramatuelle, arrêtez-vous aux Moulins de Paillas, seul vestige de cinq moulins posés sur cette crête offerte aux vents. Restauré en 2002, on le découvre aujourd’hui pleinement opérationnel tel qu’il devait être au XIXème siècle, lorsqu’il a été érigé.

www.golfe-saint-tropez-information.com/fr/villages/gassin

Saint-Tropez

Passage obligatoire pour toute célébrité séduite par cette presqu’île remarquable, Saint-Tropez dévoile en saison une concentration inégalée de yachts somptueux, d’enseignes de prestige, d’hôtels-palaces, de boutiques glamour, de voitures de luxe.

Peintres, écrivains puis acteurs de cinéma y établiront leur « QG » dont l’icône des icônes, Brigitte Bardot, sublime dans « Et dieu créa la femme » tourné ici.

Le village authentique séduit les amoureux de la mer, les férus d’histoire, les adeptes de culture et d’art de vivre provençal. Ces derniers préfèreront souvent « l’autre saison ». Cette ambivalence fait la particularité et le charme de Saint-Tropez, site phare du tourisme international. De grandes régates, des rassemblements de vieux gréements et des festivités traditionnelles parcourent l’animation annuelle.

Et même sans évènements, quel bonheur de parcourir les ruelles et les places réhabilitées du village, de partager cette ambiance conviviale, imprégnée des parfums du marché provençal, avant de rejoindre, par la Ponche, le port mythique et ses sirènes ou de monter à la Citadelle, musée de l’histoire maritime aujourd’hui, d’où l’on découvre un panorama exceptionnel sur la baie des Canoubiers et le clocher emblématique du village. Hormis son célèbre port, n’oubliez pas de passer par le boulodrome de la Place des Lices où qui sait vous croiserez peut-être quelques joueurs célèbres.

ot-saint-tropez.com

Tourtour

Site classé parmi « les plus beaux villages de France » Tourtour, village du Haut Var, domine une belle partie de la Provence. Son architecture et son environnement ont été préservés et son panorama est vraiment exceptionnel.

A l’écart du tumulte du littoral, Tourtour offre une étape sereine, pleine de charme où il fait bon boire un verre à l’ombre des platanes centenaires de sa place principale, flâner dans le dédale des ruelles et des placettes fleuries qui évoquent un riche passé médiéval, se bercer des gargouillis des sources qui alimentent les huit fontaines du village ainsi que la roue à aubes du vieux moulin à huile, encore en activité aujourd’hui.

Dans son cadre verdoyant, l’église Saint-Denis, les deux châteaux et leurs tours bienveillantes, sont les gardiens de ce village vivant qui a su préserver l’équilibre entre un mode de vie rural et une volonté d’ouverture et d’accueil puisque sa population y est européenne.

www.tourtour.org

 

 

Dans les Bouches du Rhône (13)

 

 

Cassis

«  Qu’a vist Paris e noun Cassis a ren vist. » « Qui a vu Paris et pas Cassis, n’a rien vu. »

Ces mots du prix Nobel de littérature, Frédéric Mistral traduisent à eux seuls la formidable attraction qu’exerce Cassis sur tous ceux qui s’y rendent. Ce petit port de pêche, niché entre deux sites naturels exceptionnels (le célèbre massif des Calanques et le majestueux Cap Canaille) offre aux visiteurs un concentré de Provence et de Méditerranée.

La magie opère déjà sur la petite route qui mène au village et serpente entre vignobles et pinède. Le charme se révèle en parcourant les étroites ruelles et les places bordées de maisons de pêcheurs colorées. Cassis marque à jamais le regard de ceux qui découvrent pour la première fois le port, ses bateaux et ses terrasses accueillantes.

A Cassis, la nature est souveraine. Elle entoure le village sur tous ses flancs d’une ceinture colorée et préservée : le vert des vignobles au nord, l’indigo du grand large au sud, l’ocre du Cap Canaille à l’est, le blanc des falaises et le turquoise des Calanques à l’Ouest.

Le Vignoble de Cassis figure parmi les toutes premières appellations d’origine contrôlée en 1936 (avec Sauternes et Chateauneuf-du-Pape). Cultivé par 12 viticulteurs, il est planté sur 210 hectares, le fait est remarquable, exclusivement sur la commune de Cassis, à l’abri du Cap Canaille, la plus haute falaise maritime de France,

www.ot-cassis.com

Les Baux de Provence

Station classée, Site Remarquable du Goût, Plus Beaux Villages de France, Les Baux-de-Provence collectionnent les labels affirmant ainsi leur image de site de prestige au sein du Parc naturel régional des Alpilles.

Les Baux-de-Provence sont uniques, parce qu’un peu plus magiques et un peu plus illustres dans ce cadre extraordinaire.  Cependant, l’essence même qui fait le charme et le parfum si particuliers des villages provençaux est là : les petites places, les terrasses ombragées, les rues étroites et leurs boutiques.

Du haut de son plateau rocheux de 245m de haut, la cité des Baux-de-Provence naturellement perchée et retranchée a toujours assuré aux populations qui ont habité le lieu, le double avantage de pouvoir observer les environs et de se protéger, ce qui explique sans doute la précocité et surtout la continuité de l’occupation humaine du site depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Les Baux dominent Arles, les Alpilles et la Camargue et offre un panorama exceptionnel.

Restaurée patiemment, la cité possède un patrimoine historique et architectural avec 22 monuments classés : entre autres le Château des Baux, témoignage unique de l’histoire médiévale, l’Eglise Saint Vincent à la fois Romane et Renaissance avec ses beaux vitraux de Max Ingrand, la fenêtre renaissance Post Tenebras Lux, qui témoigne de l’influence des Huguenots au XIème siècle, les hôtels particuliers du XVIème et XVIIème siècles, qui accueillent les galeries d’art et les musées, comme le Musée Yves Brayer et le Musée des Santons ainsi que la Fondation Louis Jou sans oublier la Mairie qui occupe l’ancien Hôtel de Manville.

Le village se visite exclusivement à pied, vous pourrez y admirer la Citadelle située à l’extrémité du village, incontournable sur 7 hectares (ruines du château médiéval, chapelle castrale, expositions de machines de siège, donjon, tour sarrasine…), les belles façades Renaissance et les hôtels particuliers.

www.lesbauxdeprovence.com
Avant de repartir de cette immense et superbe forteresse de pierres, il faudra s’arrêter à l’extérieur du village, aux monumentales Carrières de Lumières de 14 mètres de haut qui accueillent des spectacles multimédia uniques au monde, véritable féerie audiovisuelle projetée sur 4.000m2 de parois rocheuses en guise d’écrans géants…Impressionnant!

www.carrieres-lumieres.com

Les Saintes Maries de la Mer

Le village des Saintes Maries de la Mer, terre d’accueil, de traditions et de pèlerinages, est construit entre ciel et mer, là où le Rhône embrasse la Méditerranée.

Site de légende, son rivage accueillit, à l’aube de la chrétienté, Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara, chrétiennes persécutées fuyant la Palestine sur une barque sans gouvernail. C’est de ces femmes venues de la mer et devenues saintes que le village doit son nom et que chaque année, depuis le XIIème siècle, des pèlerinages ont lieu commémorant leur arrivée :

Le plus connu a lieu immuablement les 24 et 25 mai de chaque année avec la participation de la communauté gitane venue des quatre coins d’Europe.

Le deuxième pèlerinage a lieu le dimanche le plus proche du 22 octobre. Pèlerinage des gens du pays, il devient de plus en plus fréquenté. Un sons et lumières sur la plage  évoquant l’Arrivée des Saintes attire la foule des fidèles et des spectateurs de la région.

Le lieu marquant de ces évènements reste l’église qui domine le village et les alentours. Visible à 10 km depuis l’intérieur des terres, véritable forteresse haute de 15 mètres avec son chemin de ronde sur le toit, ses créneaux et mâchicoulis,  elle servit de tour de guet aux IX° et XII° siècles pour alerter la habitants des attaques de pirates qui sévissaient sur la côte. Refuge pour la population, on y trouve un puits d’eau douce.

A l’ombre de son clocher roman, le visiteur flâne dans les ruelles pavées pour s’éloigner vers les dunes, les plages de sable fin, les vastes étendues de roseaux et les manades. Amoureux de nature et de grands espaces, on pourra y admirer le ballet des oiseaux, des chevaux et taureaux de Camargue et découvrir les cabanes de gardians, demeures blanchies à la chaux et au grand toit de roseaux.

Les Saintes Maries de la Mer s’érigent en capitale pour qui s’éprend de la Camargue,  envoûté par sa beauté sauvage, sa culture et ses traditions vivantes et authentiques. Cheval, Taureau et Musique gitane inspirent profondément la programmation des spectacles et festivals comme la feria du cheval autour du 14 juillet ou le festival d’abrivado le 11 novembre, rencontre unique sur les plages des Saintes, de plus de 200 gardians et 1000 chevaux venus de toute la Provence.

www.saintesmaries.com

Saint Rémy de Provence

Situé en plein cœur des Alpilles, Saint Rémy fait partie des must de la Provence. Ses vallons verdoyants et subtilement parfumés, ses belles demeures restaurées avec goût et ses ruelles anciennes pleines de charme font son succès…

En flânant tranquillement dans ses rues étroites et sinueuses, vous croiserez de belles fontaines anciennes, des petites places ombragées accueillant d’agréables terrasses de restaurant et d’élégantes boutiques. De la place Jean Jaurès aux portes de la vieille ville, vous suivrez une longue succession d’hôtels particuliers (souvent reconvertis en musée ou galerie d’art), des couvents, des chapelles, et de somptueuses résidences des XVIIème et XVIIIème siècles.

La beauté de ses paysages et la qualité de sa lumière ont inspiré de nombreux artistes, écrivains et peintres. Le plus célèbre est sans conteste Vincent Van Gogh qui a peint plus de 150 toiles dans la campagne environnante. Une promenade sur les lieux peints par l’artiste vous permettra de découvrir la montagne de St Rémy, les champs de blé et de coquelicots, les oliviers et les cyprès qui demeurent imperturbables plus d’un siècle après.

Saint Rémy de Provence, ville d’histoire, est bâtie sur l’un des sites archéologiques les plus anciens d’Europe. Les vestiges du Comptoir de Glanum fondé au IIIème siècle avant JC, puis remanié par les romains sous Jules César. Ils témoignent de manière impressionnante des civilisations qui se sont succédées ici. Vous pourrez y visiter les grands Thermes, la longue avenue résidentielle, le temple et la source naturelle d’une véritable cité gallo-romaine datant de 30 à 10 années avant JC. Deux monuments importants sont visibles à proximité du site : l’Arc de Triomphe et le Mausolée des Antiques.

Les amateurs de vieilles pierres, d’art et de jolies boutiques seront à l’aise à Saint-Rémy. Les belles propriétés autour de Saint-Rémy et les terrasses ombragées de la place Jean-Jaurès accueillent également depuis quelques années une partie du show-biz. Loin de la foule de la côte, artistes et célébrités peuvent apprécier ici la douce atmosphère de la Provence.

www.saintremy-de-provence.com

 

 

 

Dans le Vaucluse (84)

 

 

Gordes

Passé les derniers virages d’une jolie route bordée de murs de pierres sèches, surgit Gordes, village perché classé parmi les plus beaux villages de France.

Village-acropole, il est dominé par un château Renaissance érigé en son centre. Maisons étagées à flanc de falaise, ruelles pentues en calades, escaliers, placette où coule une fontaine, hôtels particuliers, il se dégage du village une extraordinaire harmonie minérale où la pierre règne en maître.

A voir : le château, le village des bories (ancien groupement de cabanes en pierre sèche à vocation agricole), l’Abbaye cistercienne de Sénanque, le Palais Saint-Firmin et ses salles troglodytes, le moulin des bouillons, le Festival en été.

Le Château de Gordes reconstruit en 1525, existait déjà en 1031. Bien conservé et restauré avec soin, il lie l’architecture de la période troublée du Moyen-Age au nouvel art de vivre de la Renaissance, La cheminée monumentale qui orne la remarquable salle d’honneur a été classée Monument Historique en 1902 et l’ensemble du Château en 1931.
www.gordes-village.com.

Roussillon

Roussillon, est après Gordes, le deuxième village le plus visité du Lubéron et mérite le classement de « plus beaux villages de France ».

Le village est bâti au sommet d’une falaise d’ocre et offre aux visiteurs une parfaite harmonie de couleurs avec ses pierres, ses toits, et ses façades imprégnés des mêmes tonalités rouges que les paysages avoisinants. Il a tiré longtemps sa richesse de l’exploitation des pigments naturels contenus dans sa terre ocre jusqu’à l’apparition des colorants synthétiques. Il faut découvrir l’histoire de cette industrie en visitant le Conservatoire des Ocres et des Couleurs installé dans une ancienne usine d’ocre. A suivre aussi, la Chaussée des Géants, sentier aménagé (payant) au cœur des anciennes carrières qui permet de découvrir la beauté du site et l’exubérance des couleurs de la terre.

A voir : les rues en escaliers de la vieille ville, les passages voûtés, les belles maisons des XVIIème et XVIIIème siècles ; l’église romane Saint-Michel du XIème qui possède une belle façade du XVIIème siècle et jouxte une falaise d’où l’on a un panorama magnifique sur 360°, avec table d’orientation ; le beffroi de la tour de l’horloge, surmonté d’un charmant campanile ; les vestiges de remparts reconstruits en partie à l’époque moderne ; les restes du château du Xème intégrés à d’autres constructions.

www.roussillon-provence.com